At the end of the day
1 janvier 2019

« Mes racines sont d’ailleurs, mais c’est ici que je fleuris » 

Shadow

Je veux partir, mais à contrecœur

La voiture roule un peu trop vite à mon goût

Le trajet d’une heure passe comme un quart d’heure

Je rentre dans un pays qui ne me reconnaît pas, ou plus. Étrangère parmi mes frères

Étrangère partout où je vais j’en ai peur

Sans identité fixe je suis attachée à plusieurs pays et réalités

Confrontée à une question que je fuis: “D’où viens-tu?”

Question de la fatalité à laquelle répondre je ne puis

Pourquoi chercher à m’assigner une seule identité ?

Comment te dire que je n’ai pas d’origines ?

Pas d’attache unique et simplifiée

Je viens de plusieurs endroits et nulle part à la fois

Fille infidèle de multiples contrées

Je ne saurais faire un choix , je ne veux pas faire de choix

Jey’tleman

Tu sais tout comme toi je me perds entre deux rives

Et chaque fois que la question de mon identité est à la une, ça tourne à la dérive

Je ne vais pas faire de choix parce que choix il n’y a pas à faire

J’ai deux terres: celle où je naquis et celle qui m’a jusque là faite

Chacune d’elle me rappelle que je ne lui suis pas totalement fidèle

Jalousie à part, elles ont de quoi être fières d’elles

A ceux qui veulent forcément me catégoriser

Sachez que la plus belle des richesses est la diversité

Je veux être riche d’ici et dailleurs

Et si ça vous dérange tant que ça, je vous invite à aller voir ailleurs

J’y serais à vous attendre

C’est déjà assez dure d’avoir le c*l entre deux chaises

Je me passerais volontiers de vos commentaires 

Shadow

Mais ne voyez-vous donc pas tout le mal causé?

Par vos piques narquoises et dépassées ?

De quel droit voulez-vous m’imposez l’amour d’une seule patrie ?

Enfin, vous répondrez que la notion de droit est étrangère à mon pays…

Je veux rester mais je dois partir

Mes autres mères me réclament et de jalousie soupirent

Celle que je quitte a du mal à me laisser m’épanouir

Loin d’elle et de ses tourbillons rouge vermir

Chaque pas est un combat et la terre semble s’alourdir

Bénédiction et malédiction

Que de devoir laisser un morceau de son coeur aux 4 coins du monde,

Chaque départ est une retrouvaille, chaque arrivée un plaisir nostalgique

Partage et laisse ton commentaire 🙂

Jerry Az
Jerry Az
Jerry Azilinon (mais appelez moi Jey, Jeje, Jeazy bref tout sauf Tom et Jerry), bah c'est moi. Je suis jeune, mignon (mais ça dépend). Ce que j'aime dans la vie ? Bon on va dire que j'aime la vie. J'aurais aimé être artiste mais je tiens à ce que mon nom reste sur la liste des héritiers de papa donc écriture et tout le tralala là c'est juste une activité pour meubler mon temps libre. Bienvenue dans mon univers...

Vas-y laisse ton commentaire