Mettons-nous à nu !
22 septembre 2018
Je crois en Moïse, en Jésus et en Mahomet
5 novembre 2018

Ce soir, je t’écris motivé par la nostalgie

Loin de moi l’idée de mener la guerre à ton nouveau chéri

C’est juste que j’ai du mal à t’entendre dire que je suis ton passé

C’est juste à ça que tu résumes tout ce qu’on a traversé ?

La vérité c’est que je mens si je prétends t’avoir oublié

L’autre vérité c’est que toi et moi notre étoile ne peut plus briller

Mais je trouve extrême de vouloir me rayer de ta vie

Chacun de nous a à sa façon détruit notre paradis

On peut toujours s’en vouloir, mais il serait sage qu’on se pardonne

Je reconnaîtrais toujours ta valeur ajouté à ma personne

Je mérite tout comme toi que mon apport soit reconnu

Mais ça ne m’étonnerait pas que tu l’ais laissé à un coin de rue

Par moment, penses-tu à nous ? Et à tous ces projets pleins de folie ?

Te fais-tu des films de ce qu’on serait devenus ?

Par respect pour toi, j’ai changé tous les scénarios

Je ne vois personne qui tiendra aussi bien ton rôle

C’est dur à croire, mais je te souhaite le meilleur

Dire que j’ai juré être la seule source de ton bonheur

J’espère que je te manque autant que tu manques à mon quotidien

Ce n’est rien de condamnable, mais en même temps je sais que ce n’est pas bien.

Jey’tleman


Réponse I 

On dit que le temps efface tout

Mais tes mots dans ma tête mettent le flou

Je t’aimais c’est vrai

Mais je préfère que cette phrase reste au passé à jamais

Je ne peux marcher sur des pots cassés

Et revivre toutes ces souffrances dans mon âme blessée

J’ai passé des mois à attendre un signe de toi

Toi, toi et encore toi

Le démon de mes rêves et mes tourments

Tu étais ma bénédiction et mon châtiment

Mon âme et mon être étaient remplis de ta beauté

Mais c’est avec délectation que tu m’as piétinée

Mais comme je l’ai dit plus haut, je préfère que cela reste à l’imparfait

J’en aime un autre et pour moi, il est parfait

Ne reviens pas dans ma vie, s’il te plaît

Shadow


Réponse II 

Hey, je ne t’ai pas oublié loin de là…

Je pense toujours à toi, à cette magnifique paire que nous aurions dû être

Mais la vérité c’est qu’il faut que j’aille de l’avant, que j’avance sans jamais me retourner

Je sais tu penses que je t’ai rayé de ma vie mais penses-tu vraiment qu’on puisse oublier tous ces souvenirs du jour au lendemain ?

La vérité c’est que je fais semblant d’être forte, je fais semblant de t’avoir effacé

Mais tu restes ancré à mon port

Tu es celui qui me complète le mieux et personne ne pourra incarner ce que tu as été pour moi

Tu sais, je n’ai pas envie de reconstruire ce que nous avions toi et moi

Je n’ai plus la force pour le faire d’ailleurs

J’aimerais te dire aussi que je te souhaite tout le meilleur

Mais ce serait hypocrite, comment envisager avoir une vie meilleure sans toi ?

Je ne devrais pas te dire tout ça, mais j’ai besoin que tu saches

Que quelque part en plein milieu de mon cœur, tu as toujours ta place

L’ultime vérité c’est qu’il ne peut plus y avoir de “Toi et moi contre le monde”

Chacun de nous devra combattre en solo …

La p’tite Djibo


Réponse III 

Effacé, rayé, barré…Et je ne m’excuse pas de mots choisis

Notre histoire est terminée et je passe à l’autre étape de ma vie

Oui, j’ai la gorge serrée quand je repense à toi

Quand je me dis que tes enfants ne seront pas de moi

Mais à force de penser à nos rêves d’enfance

Je me dis que notre histoire était peut être une errance

Trop jeunes, trop fous, trop idéalistes

Pour aimer, à tous les temps de l’indicatif

Trop têtus, trop heureux, trop optimistes

Pour comprendre que notre passé a un futur vindicatif

On dit que le cœur a ses raisons

Le mien bat encore trop fort quand je te vois

Mais toi et moi, on sait que notre couple était illusion

Mais dis-moi pourquoi je suis dans l’émoi

Quand je la vois, ELLE

Quand je t’entends dire qu’elle est belle

Quand tu utilises les mêmes mots, les mêmes phrases qui me désignait

Quand tu parles de celle qui est désormais ta dulcinée

Non, je ne comprends pas pourquoi j’en ai la gorge nouée

A te voir heureux avec une autre

Tu te souviens qu’on s’était juré

Que toi et moi, ce serait avant tous les autres ?

Samy


Réponse IV

Je te lis sans aucun ressenti et au fond de moi je cherche encore des raisons de continuer même si cela ne m’inspire rien de positif

Comme toi d’ailleurs quand j’étais tienne et que ma vie n’était devenue que peine

Te souviens-tu de ces larmes ? Celles incolores que tu me faisais verser ?

Pourtant pas invisibles pour que ton ego et ta dignité incalculables t’empêchent de les voir

Et bien elles ne coulent plus, sais-tu pourquoi ? Parce qu’un autre que toi me les a effacées

C’est dur de dire que j’aimerais comme je t’ai aimé, mais ça l’est encore plus de songer à me donner comme à toi je l’ai fait

Il m’arrive de me redessiner nos nuits au clair de lune, celles durant lesquelles ni toi ni moi n’avions le contrôle de nos membres

Mais soudainement je reviens à la raison et me rappelle qu’à une époque nous avions aussi oublié celui de nos langues

Mots blessants satisfaisants notre mépris ont déguisé notre amour, l’ont épris et ont fait de lui un délit

Oui désormais pour moi c’est un délit de t’aimer

Délit que les menottes de mon cœur, ce cœur devenu aussi dur que ces mots que tu prononçais quand dans le noir profond de nos habitats je te reprochais d’être un peu trop loin, condamnent

Et mon âme aussi aveugle, que nous durant ces nuits où seuls toi et moi comptions, sera le cachot de l’interdit

Il est trop tard, trop tard pour parler de ce qui à une époque de nos vies nous appelions NOUS

Ce bel assemblage de 4 lettres qui aurait pu être source d’engendrement d’autres petits anges qui auraient eu tes yeux et mes lèvres, ton teint et mon allure comme on le prévoyait assis à deux au plus haut sommet de l’arbre que nous avions baptisé NOTRE

Mais tu vois ce rêve ? Il ne t’appartient plus, tout comme moi qui désormais suis prise

Mais je me souviendrai néanmoins de ce beau jeune homme qui m’a appris à me partager, même si certains de ses actes m’ont rendue malheureuse

Je ne l’oublierai pas car à une époque de ma vie il m’a rendue heureuse

A mon amour, le premier, le plus beau et le plus malheureux

Je suis nouvelle grâce à un autre, je l’aime et le chéri dans l’espoir d’une vie autre

Toi et moi ne sommes que souvenirs et lui et moi sommes AVENIR.

Blue


Réponse V

J’ose t’écrire ce mot en espérant que tu le lise

Je t’ai aperçu la fois dernière avec ta nouvelle chérie et j’ai eu un pincement au cœur

Non pas de jalousie mais de Nostalgie

Te souviens-tu de tout ce qu’on se disait: « je serai à toi pour toujours, et toi de même », « on vivrait comme des gitans et notre amour serait la seule chose que nous emporterions lors de nos multiples périples »…

Mais c’était avant que cupidon retire ses flèches de nos corps, avant que « l’amour ne sorte par la fenêtre »

Nos visages se sont alors crispés, nos blagues sont devenues des railleries

Je ne nous en veux pas pour cette rupture, bien au contraire

J’apprécie plus la relation qu’on avait maintenant qu’on est plus ensemble

Ne t’en fais pas, je chérirai tous nos souvenirs comme s’ils étaient un trésor inestimable

Tout le malheur que je te souhaite c’est moins de dispute avec ton amoureuse, pleins de fous rires

Ce que je me souhaite à moi, c’est de te manquer un peu.

Éva Mae


Réponse VI

Suis-je nostalgique?

Hélas je ne puis répondre à cette question

Notre bonheur est partie à la dérive sans crier gare

Tant de choses se sont passées entre temps

Serions-nous capables de tout reconstruire et de redémarrer à zéro?

Hélas je ne sais point!

T’ai-je oublié ?

Non cela ne peut être

Mais avec le temps je me suis inclinée devant l’évidence que ta présence dans ma vie n’était que passagère

J’ai fini par m’inventer une manière de faire face à ton absence

Le vide de l’absence nous fait aimer plus fort dit-on

Mensonge!

Je suis au point où je navigue vers d’autres horizons sans toi

Nos rêves, nos films ? C’est tout ce qu’il y a de plus qu’oublié

Oui j’ai chassé tous les scénarii possibles

Toi +Moi, Nous cela ne peut être

Je me suis trouvée un nouvel amant

Et oui tant pis pour nous si mon cœur ne t’appartient plus

Désormais, mon bonheur se trouve à ses côtés

Je te pardonne!

Mais je te demande par respect, de me laisser vivre avec cet être qui ne cesse de me combler de jour en jour

Laisse-moi garder mon bonheur d’aujourd’hui et l’enfermer dans mon cœur à jamais

S’il te plaît Oublie-moi!

Ibn Gormack


Réponse VII

Laisse-moi m’en aller, rends moi ma liberté

Dans la forme c’est fait mais, pourquoi est-ce que ce  » nous  » me poursuit

Je rêve éveillée, j’y pense et c’est d’autant plus difficile parce que le concrétiser reste irréaliste

Pourquoi parfois l’amour ne suffit pas ?

Si seulement l’amour suffisait…

Je devais être la mère de tes enfants tu t’en rappelle ?

Pourquoi est-ce que je porte celui d’un autre ? Comment ça se fait ? J’ai parfois l’impression que c’est une mauvaise blague mais…

Rend moi ma liberté je t’en prie, je t’en supplie…

Tu es ma mélancolie

Il m’a sauvé de toi, de nous

Parce que le nous n’existais plus quand on était ensemble

Et maintenant qu’on ne l’est plus, il est plus fort que tout

Toutes ces batailles envers et contre tout pour être ensemble…

Finalement elles ont servi à ta nouvelle …

Quelle est sa place ? Parce-que moi je n’en sais rien

Tu m’avais juré que je serai là seule jusqu’à la mort et maintenant je ne sais plus…

N’adapte pas nos projets avec elle, ne l’inclue pas, n’en fait pas avec elle…

Ne m’oublie pas car je n’y arrive pas

Mais au fond n’était ce qu’on s’était promis ?

Plume


Réponse VIII

Devant tes yeux, j’ai juré de n’avoir œil que pour toi

Dans tes bras, j’ai fait le don de mon corps

J’ai fait le serment de n’aimer que toi

A ce qu’il paraît, on a touché le mur

Tu n’avais qu’à demander, je l’aurai défoncé

Les gens vivent et aiment

À côté, je vivais par ce que tu m’aimais

Alors ce soir, je fais mon deuil

Mes larmes ne sortent pas par orgueil

Je suis devenue la reine du bal sans cavalier

Celle qui a choisi la solitude comme allier

Assise dans le noir, je vois clairement que tu n’es plus là

Mais ce soir ça va, je me sens légère

J’ai fini de tailler mon cœur en pierre

Je ne te demande pas de revenir

Car, tous les chemins qui te ramènent, te reprennent

Alors je souris le jour et le soir je pleure ton absence

Tu es seul à avoir vu ce qui est dernier mon apparence

Mais ce soir, est un jour de deuil

J’enterre Amour et haine

Je pèle souvenirs et pleurs

Au dernier instant de notre vie, on revoit les dernières secondes  de notre vécu

Alors je vois défiler à cet instant tout notre bonheur, et je donne mon dernier souffle

Ceci n’est pas un funèbre, c’est l’acceptation.

Raphgie


Réponse IX

Ce soir, ce soir je prends ma plume pour te dire combien je souffre, combien j’ai mal sachant que tu n’es plus mien

Te savoir appartenir à une autre me consume mais il m’est impossible de me battre pour ne pas t’arracher à elle

L’idée que nous sommes devenues de simples connaissances l’un pour l’autre m’ai juste insupportable car nous avions un futur bien tracé et planifié

Te souviens-tu de nos folies ? De nos promesses faites ? Quand on énumérait nos points en communs ? Quand on nous imaginait déjà liés à vie ?

Hélas, tout ceci n’est maintenant que de beaux souvenirs lointains

Je ne nierais pas le fait que tu me manque mais on le sait bien, notre histoire a pris fin, et pour toujours

Ce que je souhaite est certes insensé mais que tu sois heureux avec ta nouvelle élue même si je sais qu’elle ne pourra pas t’aimer comme j’étais épris d’amour pour toi

Certes, notre amour a commencé et atteint son apogée, mais chacun de nous a changé d’histoire et de chemin mais une chose reste sûr : Tu resteras à jamais mon ÂME-SŒUR.

Myrriane

Ce texte est le fruit d’une collaboration entre le Jey et neuf autres plumes…

Alors, quelle est votre réponse préférée ?

Partage et laisse ton commentaire 🙂

Jerry Az
Jerry Az
Jerry Azilinon (mais appelez moi Jey, Jeje, Jeazy bref tout sauf Tom et Jerry), bah c'est moi. Je suis jeune, mignon (mais ça dépend). Ce que j'aime dans la vie ? Bon on va dire que j'aime la vie. J'aurais aimé être artiste mais je tiens à ce que mon nom reste sur la liste des héritiers de papa donc écriture et tout le tralala là c'est juste une activité pour meubler mon temps libre. Bienvenue dans mon univers...

5 Comments

  1. Loïc Azilinon dit :

    Je suis flatter

  2. Djeina Diallo dit :

    Ma réponse préférée est celle de blue

  3. Yoboue dit :

    Vos réponses sont toutes bonnes mais ma préférée est celle de blue 😍

  4. C top. Ma réponse préférée est la une

  5. Ramatou dit :

    Blue is bae😻
    J’adore

Vas-y laisse ton commentaire

%d bloggers like this: