Aïssatou
16 août 2018
Je t’aime en noir et blanc
3 octobre 2018
 
Mettons-nous à nu !
Si tu me repousses de ta vie lorsque ça ne va pas, espères-tu que je sois là quand tout va bien ? 
Je ne te serais d’aucune aide. 
Je ne peux égoïstement profiter de ce bonheur que je t’ai regardé construire de loin. 
Je ne peux hypocritement te sourire comme si j’y avais participé.
J’étais toi et tu étais moi, proches, nos corps ne formaient plus qu’un.
Je t’ai regardé souffrir et te battre contre tes démons d’un œil impuissant.
Je t’ai senti te rendre distant et douter de ton entourage… je t’ai tendu la main.
Ne fais pas de moi une spectatrice de ta vie.
Je te porte dans mon cœur, mais si je ne peux pas être une actrice à part entière alors je considère que ma place ne s’y trouve tout simplement pas. 
Ta confiance ne te permet-elle pas de t’ouvrir à moi ? 
Ton image ne te permet-elle pas de sembler vulnérable sans appréhensions ?
Ton manque d’assurance ne te permet-il pas de te mettre à nu sans avoir peur du jugement ?
Racontes moi quelques séquences de ta vie qui t’ont marqué, qu’on puisse spéculer sur leur sens profond, mythique, psychique et mystique.
A quoi bon avoir des conversations éphémères et superficielles ? 
Tu me diras “Oui mais la société veut que… “ 
Lorsque nous ne sommes que deux, ta pensée pervertie et ton expérience ont une place.
Nous ne sommes pas moins que deux âmes aussi troublées l’une que l’autre qui essayent de voir claire dans un monde obscure. 
Plus rien ne compte, ni peur, ni inquiétude ou angoisse. 
Jusque là personne n’avait pénétré ta zone de confort et t’avais fait jouir du nirvana de la vie à deux.
Mais ce soir c’est toi et moi enfin mis à nu.
 
 
RépondreTransférer

Partage et laisse ton commentaire 🙂

4 Comments

  1. May dit :

    La réflexion est noble mais certaines personnes n’arrivent pas à faire abstraction de leurs problèmes personnels pour communiquer avec les autres. Elles n’arrivent ou ne pensent sans sortir qu’en se repliant sur elles-mêmes. Leur reprocher leur absence n’est pas vraiment utile. De même que vouloir à tout prix les assister ou les contacter alors qu’elles ne le souhaitent pas provoque l’effet contraire : de la distance, de l’exaspération et un sentiment d’étouffement.

    Il n’y a rien de pire que de pleurer pour quelqu’un qui a les yeux rouges.

    • Mariama Lindor Diop dit :

      Certes, et je comprends tout a fait votre point de vue. Mais le but premier de ce slam n’étant pas indexer la personne se repliant sur elle meme mais exprimer la frustration de celle qui veut fusionner, entre autre, avec la personne qui clairement ne va pas bien. Etre confus, car ne pas savoir comment s’y prendre, on est obliger d’être témoin de ce supplice et être impuissant face a cette situation la. Et finalement comprendre que la meilleur fusion qui soit c’est finalement le lâcher prise pour éviter ce sentiment d’étouffement. Çà sera une succession de slam justement qui démontrerons ce raisonnement, celui-ci étant que le premier… Votre commentaire vient me m’inspirer pour la suite et je vous en remercie !

  2. YoungAnubis dit :

    Wide and interesting topic .
    C’est vrai qu’on peut être frustré, voir vexé de se voir refuser une fusion, mais essayons de nous mettre un moment à la place de celui qui est retissant à cette fusion .
    Est elle réellement sans conséquences cette mise à nu ?
    Avons nous tord de craindre un jugement d’en face ?
    Y Aurait-il encore de l’attention et de l’attraction après avoir tout vu ?
    J’imagine que se mettre à nu avec elle( la personne ) implique de l’être moins ,voir même de ne pas l’être du tout ailleurs ?!
    Tel un prêtre qui n’aurait pas d’obligation à garder le secret de confession : qu’est ce qui garantit qu’une fois à nu, la fusion marchera ?
    Et si on ne voulait plus de moi, la debout, tout nu, seul au milieu de personne ?
    Avec ce petit côté voyeur aux airs pervers:
    Pourquoi on insiste tant à vouloir me voir à nu ? J’ai déjà vu mon corps moi !
    Pour voir le mien faudrait peut-être faire l’effort de déposer ta veste d’abord, à défaut de faire voir quelques fils de dentelles déjà .
    Confiance fragile/méfiance naturelle : on ira pas loin .

    • Mariama Lindor Diop dit :

      Déjà merci beaucoup pour votre contribution… notez tout d’abord que la mise a nu de l’autre implique deja la mise a nu du frustré. C’est ca réellement qui crée la frustration dans le fond car au nom de quoi je m’ouvre completement a vous, je vous fais confiance et vous apres tout ce temps d’un coup quand il y a un événement qui vous perturbe dans votre vie vous vous renferme sur vous même. Ca crée aussi un manque, un vide dans la vie du frustré. Ca semble a la limite égoïste, parce que le frustré cherche entre autre son bohneur a lui et voyant la personne avec qu’il aime et avec qui il veut fusionner etre mal, il se sent mal aussi. Par ailleurs, évidemment que si ils se mettent a nus, c’est a dire réduisent a deux âmes, ça devient ce qui les lient et pour que cette liaison perdure il faut qu’elle reste confidentielle. Elle serait même difficile à expliquer a une tiers personne car cette liaison serait d’ordre spirituelle et plus un ressenti qu’autre chose.

Vas-y laisse ton commentaire

%d bloggers like this: